Comment lire rapidement

Je suis l’auteur d’un blog, Mondes Alternatifs, où je fais essentiellement des critiques de romans de science-fiction. Pour cela, je dois donc lire régulièrement et si possible assez vite, car les professionnels du SEO recommandent aux blogueurs de publier au moins un article par semaine.

Toutefois ma vitesse de lecture habituelle était insuffisante pour tenir ce rythme. J’ai donc du apprendre à lire plus rapidement.

Mais qu’est-ce qu’une lecture rapide ?

Crédits photo : Unsplash

La moyenne généralement observée est de 240 mots par minute environ. Vous pouvez calculer la vôtre de la façon suivante : prenez un livre de format standard, lisez une page en chronométrant le temps qu’il vous faut, avec un rythme naturel. Ensuite, comptez le nombre de mots sur la page, puis faites une règle de trois pour obtenir la quantité moyenne par minute.

Comment lit notre cerveau

Lire vite est moins difficile qu’on le pense, car notre cerveau ne lit pas chaque lettre indépendamment comme le fait un jeune enfant au cours préparatoire. Au contraire, il envisage chaque mot globalement, et peut même l’identifier pour peu que la première lettre et la dernière soient à la bonne place.

Par cnoseqnet, vuos n’auerz auucn mal à lrie ctete prahse mmêe si les letrtes snot mélnagées.

De plus, la lecture rapide améliore la mémorisation. On pourrait croire que lire lentement permet de mieux comprendre le sens d’un récit, mais c’est exactement l’inverse. C’est la raison pour laquelle on a parfois tendance à demander une explication orale sur un sujet qu’on ne comprend pas : notre cerveau est façonné pour comprendre la parole, pas la lecture, et préfère un débit d’information élevé.

Les techniques naturelles

Voici donc quelques techniques utiles à tous ceux qui doivent assimiler beaucoup d’information rapidement, comme les blogueurs, les étudiants, ou simplement pour profiter d’un livre sans y passer trop de temps.

#1 Augmentez la vitesse petit à petit

Il ne faut pas aller trop vite. Une fois connue votre vitesse de lecture, augmentez la de 20% pendant environ 50 pages et faites un bilan : avez vous bien retenu le texte ? Si oui, lisez alors à cette vitesse jusqu’à ce que cela devienne naturel. Cela devrait prendre quelques jours à raison d’une heure de lecture quotidienne. Puis essayez à nouveau d’accélérer jusqu’à trouver votre limite.

#2 Lisez d’abord un résumé

Facile à trouver sur internet, un résumé vous permet de savoir en gros de quoi le livre va parler. Vous aurez donc moins de chance de perdre le fil de l’histoire, ce qui peut se produire lorsqu’on commence à lire plus rapidement. Sur un livre papier, vous pouvez aussi consulter la table des matières.

#3 Ne pas faire de retour en arrière

Cela nous arrive souvent lorsqu’on a un doute sur le récit : qui est ce personnage ? De qui/quoi parlent-ils ? Etc. Sauf que cette pratique vous fait perdre du temps. Il vaut mieux continuer la lecture, quitte à avoir manqué un détail.

#4 Ne pas lire dans sa tête

Ce phénomène consiste à prononcer mentalement les mots du texte lu. Il s’expliquerait en partie par les méthodes utilisées pour l’apprentissage de la lecture. Nous y sommes presque tous sujets, et cela ralentit le déchiffrement. Efforcez vous donc de l’éliminer — oui, au début ce n’est pas facile. Si vous y arrivez, vous aurez l’impression que la phrase vous “saute au yeux”.

#5 Ne pas se laisser distraire

C’est évident en théorie, mais pas toujours en pratique : la musique, la télévision, ou les discussions animées d’un groupe de personne à côté peuvent vous faire perdre le fil d’un texte. Une lecture rapide, c’est donc souvent une lecture au calme.

#6 Ne lire que les mots-clés

Un texte, c’est un mélange de mots indispensables à la compréhension, et d’autres qui permettent l’articulation des phrases mais dont votre esprit peut se passer sans problème. Par exemple, lisez ceci : “Le nouvel avion a fait son voyage inaugural hier et a atteint une vitesse de 950 km/h ; les passagers sont satisfaits du confort et du faible niveau sonore”. En lecture rapide, ne détaillez pas chaque mot, survolez plutôt le texte. Vous lirez alors ceci : “nouvel avion voyage inaugural hier vitesse 950 passagers satisfaits confort faible niveau sonore”.

La lecture assistée par ordinateur

Depuis quelques années, des laboratoires de recherche ou des petites entreprises cherchent un moyen d’assister la lecture pour la rendre plus rapide, mais sans apprentissage pour l’utilisateur. Une méthode prometteuse est la lecture accélérée par ordinateur de Spritz. Elle sera bientôt disponible et nécessitera un logiciel ou une extension (plugin) du navigateur.

Le principe est le suivant : le texte choisi, par exemple une page web, est affiché dans espace réduit par groupe de 3 ou 4 mots seulement. L’oeil du lecteur n’a donc pas à se déplacer. L’ordinateur augmente progressivement la vitesse d’affichage du texte jusqu’au moment où le lecteur ne “suit” plus. On peut ainsi lire beaucoup plus vite, et cela d’un façon plutôt ludique. Toutefois, il y a à mon avis un inconvénient : comme l’affichage des mots est continu, il ne faut pas décrocher sous peine de perdre le fil.

Si vous êtes intéressé(e), vous pouvez essayer dès maintenant Readline pour Google Chrome.